À VENIR

RETOUR des VÊPRES de RACHMANINOV

En savoir plus…

Ces Vêpres se composent de quinze numéros séparés et se caractérisent par une plus grande homogénéité de style, la recherche de la magnificence sonore, et surtout par un retour abondant aux mélodies traditionnelles russes.

L’influence du chant populaire y est en effet sensible dans l’écriture des parties vocales, dont lenombre réel varie fréquemment allant de l’unisson jusqu’à onze voix, complétée par une basse profonde.
Le chœur est traité comme un orchestre faisant valoir tour à tour son ampleur ou les coloris de ses différents registres.

Pour ce programme Alexandre Diakoff, chanteur originaire d’une famille de musiciens et d’ecclésiastiques russe mais également chef de chœur, quinze ans durant, de l’église orthodoxe Russe de Genève, nous permettra de vivre ces vêpres dans le contexte de l’église orthodoxe russe.

Serguei Rachmaninov ( 1873-1942) est un compositeur pétri d’histoire russe, de foi et de ferveur. Les Vêpres ont été écrites en moins de deux semaines en janvier et février 1915.

Compositeur, pianiste et chef d’orchestre russe, Serguei Rachmaninov commence dès l’âge de 20 ans une brillante carrière de virtuose et de compositeur. La Révolution Russe l’oblige à migrer en Amérique, dont il prendra la nationalité.

Dès son plus jeune âge, sa grand-mère l’emmenait dans les églises et c’est ainsi que Rachmaninov fera une découverte capitale : le chant orthodoxe et la beauté du son des cloches que l’on retrouve dans plusieurs de ses œuvres dont les Vêpres.

Son œuvre est d’un romantisme hérité de ses maîtres – Frédéric Chopin, Tchaïkovski et Rimski-Korsakov – et reste indifférente à l’évolution de son époque.

Sergueï Rachmaninov est notamment connu pour ses célèbres concertos pour piano n°2 et n°3, son poème symphonique, l’île des morts, sa Rhapsodie sur un thème de Paganini et bien sûr ses Vêpres.


 

 

 

 

Laisser un commentaire